Histoire : La séance de rêve

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.
Histoire


Histoire ajoutée le 27/11/2019
Épisode ajouté le 27/11/2019
Mise-à-jour le 27/11/2019

La séance de rêve

Je crée une nouvelle histoire de chatouille, décrivant juste une séance de chatouille de rêve, bonne lecture :rouleyeux: excuser d'avances pour les fautes d'orthographe

Elle était allonger sur le lit, mommifiée, bailloné, il n'y avait que ses pieds qui sortaient du cocon en cellophane, les orteils tirer en arrière au maximum par des petites ficelle, de là inoffensivent, mais terriblement sadique :hum2:, laissant apparaître de parfaite plante brillante, huilé à souhait prête à être chatouiller sans pitié.

L'ambiance était sombre, tamisée, la seule lumière était une petite lueur rouge qui éclairait faiblement la petite pièce.

La fille était seule, pour le moment. Elle mesure 1m73, elle chausse un petit 38, ses pieds était très doux et elle était assez chatouilleuse.

Le bourreau entra dans la pièce. Le silence raigne et le stress monte chez la victime. Le bourreau enfile des ongles en métal qui se met au bout de ses 5 doigt de sa main droite et s'approche lentement de la paire de plante de pieds qui l'attendait au bout du lit. Il souffla un petit coup sur la plante de pieds droite bien tendu et de crocha un petit gloussement de la part de la victime. Il prit son index et le mit sur le milieu de la plante du pieds, de nouveau un gloussement, et le bourreau se mit à faire des petits ronds sous les pieds de la victime qui éclata de rire et essayer de se débattre tant qu'elle pouvait mais en vain, le bourreau avait raison d'elle.

Vien le moment où le bourreau s'arrêta et prit la brosse à cheveux et la posa tout simplement sur le niveau du pieds juste en dessous des orteils, et la la fille s'arrêta de bouger et sorti un petit gloussement de sa bouche toute baveuse à cause de son bâillon, elle n'en pouvait déjà plus...
Le bourreau lui dit: "bon, on arrête ?"
La fille:"mhh" en faisant un petit ochement de tête
Le bourreau:"comment ??"
La fille:"mmhhh !" répondu la fille en paniquent de plus en plus
Le bourreau:"comment veut tu que je te comprenne si tu n'articule pas !?"
La fille:"mmh MMHHHH!!!!"
le bourreau:"ah mais d'accord.. tu voulais que je continue !"
La fille:"mmh mmh MMMH..!!"

Et la le bourreau brossa le plus énergiquement possible les plante rosée de sa victime, la fille éclata en sanglots de rire, elle était à bout.

Le bourreau s'arrêta et s'en alla, laissant la fille toute seule sur le lit, à bout de force, ses plante plus rouges et sensibles que jamais et la torture n'était pas fini :rouleyeux:


Merci à vous d'être arrivé jusqu'à la fin de mon histoire, dite moi si vous voulez la suite, ciao ciao :p