Histoire : L'épreuve de la statue

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.
Auteur
Histoire


Histoire ajoutée le 28/11/2019
Épisode ajouté le 28/11/2019
Mise-à-jour le 28/11/2019

L'épreuve de la statue

Bonjour à touuus ! Alors voilà, pour vous faire patienter un petit peu, le temps de terminer mon rpg, je vous ai fait une petite histoire vite fait, dans le monde de mon prochain rpg, d’ailleurs. Je vous en dirais plus, si vous voulez, mais d’abord, profitez de cette lecture qui devient rare depuis la rentrée. Vivement les vacances que je continue TK Arena.
Sur ce, bonne lecture !
😊

Dans un monde primitif, proche de la préhistoire, Luna est une jeune femme forte et belle. S a légère musculature sublime les courbes de son corps bien proportionné et d’une peau finement bronzée, et arbore une somptueuse chevelure brune, terminant à ses hanches, et d’une épaisseur telle que ses amis chasseur la surnommait la « lionne » en raison de ses cheveux faisant penser à une crinière très fournie. Cependant, aujourd’hui, Luna fête ses 18 ans. Et, dans son village, c’est une étape clé de la vie, ouvrant les portes à l’âge adulte. Mais pour être officiellement considérée comme tel, Luna doit accomplir « le test ». Il s’agit d’une épreuve secrète que doivent impérativement réussir les jeunes femmes avant de pouvoir se prétendre adulte. Malheureusement, les chamans, membres ayant créés ce test, gardent ce dernier secret pour d’obscure raison. Et Luna comprendra bien vite pourquoi.
Il est 8h, le soleil se lève tout juste, tandis que Luna sortait de chez elle, en habits de chasse.


Épreuve de passage, me voilà !

Luna courait comme une folle vers le fond du village, où se trouve la grotte de la chamane du village. Arrivé devant la porte donnant sur la grotte, Luna se mit à hurler pour se faire entendre.

JUUUUHAAAA ! Je suis prête pour l’épreuve !!

Immédiatement, quelqu’un enfonça ladite porte de la grotte depuis l’intérieur, frappant de plein fouet la jeune fille, qui se retrouva au sol. Lorsque Luna rouvrit les yeux, une femme dans la trentaine se tenait face à elle.

Luna…tu es trop bruyante. Je n’arrive pas à croire que tu sois si bonne chasseuse avec si peu de discrétion…
-Oh, euh, désolé, Juha. Cette histoire de test me stress.
-Les excuses ne suffisent pas ! Je veux des actes ! On va dire que réussir l’épreuve rattrapera ta maladresse de ce matin.

Juha était une magnifique femme. Grande, svelte, aux formes généreuses, et dont les peintures sur son corps étaient mises en valeur par une longue chevelure teintée d’un rouge flamboyant grâce à des pigments traînait presque au sol. La jeune femme pointa la grotte, ce qui poussa Luna à se remettre sur ses pieds nus en un éclair, et de filer dans ladite grotte. Juha soupira, avant de suivre la jeune fille. Une fois à l’intérieur, Juha guida Luna au fin fond de la grotte, sans dire un mot. Une fois arrivé au fond, Luna avala sa salive de travers, anxieuse. La pièce dans laquelle les deux femmes se trouvait était une salle vide, remplit de végétation, au milieu de laquelle trône une immense statue de près de 4 mètres de haut, représentant une très belle femme à 8 bras, assise en tailleur, sa forte poitrine à nue, ne portant rien d’autre qu’un pagne cachant son entrejambe. Une fois devant la statue, Luna commençait à trembler, à la fois d’excitation et d’appréhension, alors que Juha se plaça sur le côté, avant de montrer la statue.

Je vais t’expliquer comment va fonctionner le test. Ne m’interrompt pas.
-B-Bien !
-Tout d’abord, tu vas retirer tes vêtements, à l’exception des tissus sur ton entrejambe et tes seins. Une fois déshabillée, tu vas aller t’assoir sur les jambes de la statue de Kushana. Puis, c’est à ce moment là que le test va réellement commencer. Tu te feras alors chatouiller sur le corps tout entier.
-(Me…chatouiller ? C’est ça, le test ? Des chatouilles, et c’est tout ?)
-Plus tu riras, plus les chatouilles s’intensifieront. Le but est de ne pas uriner pendant les 4 heures qui suivront. Tu as tout compris ?
-Q-Q-Q-Quoi ?! 4 heures ?!
-Oui, c’est bien ce que j’ai dit, 4 heures. Maintenant, va te placer. Je n’ai pas toute la journée.

Bien qu’inquiète, Luna s’exécuta. Son entraînement physique de plusieurs mois n’allait surement pas lui être très utile, mais elle devait y arriver. Elle a travaillé trop dur pour succomber à de simples chatouilles. La jeune fille partie donc s’installer entre les jambes de la statue. Mais un détail attira l’attention de la jeune fille. La statue lui semblait faite de pierre, vu de loin, mais la matière semblait presque…molle, proche d’une sorte de pâte, une pâte grise et légèrement malléable. Enfin, une fois installée, Juha badigeonna un étrange cercle sur le sol, juste devant la statue, puis tourna les talons.

Je m’en vais. Je reviens dans 4 heures. Ne faiblit pas. Notre monde n’hésite pas à profiter de la sensibilité aux chatouilles, alors reste digne.

Luna resta perplexe un instant, avant de prendre une grande inspiration.

Ok…le tout, c’est de pas paniquer. C’est que des chatouilles, après tout, hein ?...N’empêche, y a personne ici. Je suis censée me faire chatouiller comment ? Enfin, une question à la fois. D’abord, on s’étire.

Luna s’étaira donc, en commençant par les bras, les dressant le plus haut possible vers le ciel. Cependant, à cet instant, une paire des mains de la statue tremblèrent, avant d’agripper les poignets de la jeune fille.

Eh !

Puis, une seconde paire empoigna les chevilles de Luna, les forçant à les étirer vers l’avant, laissant les jambes de Luna parfaitement droite. Luna avait beau remuer, la poigne solide de la statue l’empêchait de bouger. Lorsque la jeune fille tenta de lever la tête pour regarder la statue, cette dernière était, visage penché, à fixer Luna, un large sourire inhumain sur le visage, dévoilant presque toute sa mâchoire. Puis, enfin, vint le moment fatidique. Une paire de mains commença à glisser lentement sous les aisselles de Luna. La jeune fille retint un pouffement de rire, avant de reprendre son sérieux, les lèvres tremblantes. Mais ce n’était pas terminé, la dernière paire de mains se dirigea vers les côtes de Luna, avant d’y faire courir ses doigts gris. Les chatouilles venaient à peine de commencer que la sensation était déjà presque insoutenable. Les doigts étonnamment chauds de la statue glissaient sur la peau, la matière avec laquelle la statue était faite étant une sorte de pâte douce, la sensation de chatouille était encore plus intense. Cependant, Luna tenait bon. Son sourire tremblant cachait une respiration presque intacte.

O…Ok…plus qu’à…tenir…

Cependant, une lumière inattendue se fit visible. Le cercle que Juha avait dessiné illuminait comme un feu de camp d’une lumière verte. Peu de temps après, un sifflement se fit entendre.

Oh non…pas ça…

Peu après, un long serpent commençait à s’enrouler autour de la statue. Une fois le visage face à celui de la jeune fille, le reptile plaça sa bouche face à l’aisselle gauche, avant d’y faire remuer sa longue langue gluante.

Pas çaaaaa….

La langue du serpent était si flexible et souple qu’elle s’insinuait contre chaque courbe de l’aisselle, laissant derrière son sillage chatouilleux une bave glissante, presque comme de l’huile, intensifiant les gratouilles sur sa peau.

4 heures…4heures…4 heures…

Luna peinait de plus en plus à garder son calme, et sa respiration commençait à devenir irrégulière. Mais alors qu’elle pensait en rester là, un second serpent tout aussi long que le premier fit son apparition, et lécha lentement l’aisselle droite. La sensation devenait de pire en pire. Entre les léchouilles des serpents, et les chatouilles des statues, accentuées par la bave huileuse ses reptiles sous les aisselles, Luna commençait à laisser s’échapper des pouffement de rire de plus en plus rapprochés.

Aller Lupfffna…t’es pluhiihias forte que çaaa !

Cela faisait 30 minutes que les chatouilles perduraient, et des gouttes de sueur coulait sur le front de Luna, qui était proche de devoir se mordre les lèvres pour ne pas faiblir. Mais alors qu’elle pensait que la situation ne pouvait pas être pire, la jeune fille remarqua des insectes noirs et velus descendre du plafond, avant de se poser sur ses jambes.
Non…Noohii….Pas des araiiiihihignééées…

Il s’agissait d’araignées noires, plutôt communes dans les cavernes inhabitées, possédant une épaisse couche de poil souple et doux au toucher, recouvrant la totalité de leur corps, y compris leurs mandibules, possédant même des poils plus longs encore à cet endroit.
À peine les poils des insectes s’étaient posés sur sa peau que Luna ouvrit grand la bouche pour laisser s’échapper un rire…mais claqua sa mâchoire pour la garder fermée. Puis, les insectes se rapprochèrent ensuite dangereusement des pieds de Luna, avant de faire s’introduire leurs longues pattes poilues entre les orteils de la jeune fille. Ses orteils avaient beau se tordre dans tous les sens, les poils les rattrapaient toujours, s’y frottant avec malice. Alors que Luna remuait la tête comme une forcenée, seul membre libre de ses mouvements, les araignées velues commencèrent à se frotter sous ses pieds, tout en faisant balader leurs mandibules entre et sur les orteils. Cette sensation fut alors celle de trop pour Luna, qui explosa littéralement de rire, hurlant, pleurant, gesticulant comme une folle.

AAAAHIIIIIAAAAHAHAHAHAHA ! STOOOOOP ! STOOOOHOHOHOHOHOP !

Mais rien n’y faisait, le sourire sur le visage de la statue grandissait à vue d’œil, alors que de petits piquants se mirent à recouvrir la surface des mains de la statue, avant d’aplatir lesdites mains sur les aisselles et les côtes de la jeune fille, avant de s’y frotter à la manière d’une brosse. La réaction fut alors instantanée. Luna hurla de rire, avant de trembler de tout son corps, seule chose qu’elle pouvait faire, tandis que les serpents remuèrent le bout de leur queue sur le ventre de leur victime. Lorsque les 4 heures furent passées, Juha rentra dans la pièce, et soupira devant le triste spectacle devant ses yeux. Luna tremblait comme une feuille, les yeux inondés de larmes, la bave aux lèvres, tout en bégayant de légers rires et suppliques incompréhensibles, alors que les chatouilles continuaient.
Juha effaça le cercle qu’elle avait dessiné. À cet instant, les animaux présents sur place s’enfuirent à une vitesse folle, alors que la statue reprit sa position initiale. Luna, quant à elle, était recroquevillée entre les jambes de la statue, les mains sur son entrejambe trempée d’urine, des picotements parcourant encore son corps à cause des chatouilles trop intenses.
Juha soupira de nouveau, avant de mettre la jeune fille su son dos.

Luna, tu as échoué. Cependant, tout échec a sa sanction.
-Q…quééhéhé, quoi ?

Luna n’eut le temps que de baragouiner quelques mots que la shaman l’emporta chez elle, la coucha sur son lit, avant de s’assoir à califourchon sur la jeune fille, puis de saisir deux énormes pinceaux.

Tu as échoué. Et comme toute personne qui échoue au test, tu dois subir une punition pour ta faiblesse.
-Nan…N…Naaahan…
-SI !

À ces mots, Juha fit un mouvement de tête, propulsant sa chevelure sur le corps affaiblit de la jeune fille qui sursauta en sentant la douceur de la chevelure de Juha sur son corps, tandis que la jeune femme utilisa ses pinceaux pour torturer encore plus les côtes de Luna. Ainsi, pendant 1 heure, la shaman tortura Luna, qui finit par s’évanouir sous les chatouilles. Une fois la jeune fille inconsciente, la shaman se leva, puis parti préparer un remède pour remettre Luna de sa journée.

Hum…j’y suis peut être allé un peu fort. *snif snif* Une minute…elle a uriné sur mon lit, ou c’est son odeur naturelle ?