Histoire : Mes deux premières séances

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.
Histoire


Histoire ajoutée le 02/08/2020
Épisode ajouté le 02/08/2020
Mise-à-jour le 02/08/2020

Mes deux premières séances

Une première séance, c’est comme faire l’amour, c’est souvent important et mémorable malheureusement, je vous l’avoue j’ai peu de succès avec les filles et je ne suis jamais vraiment tombé sur des fétichistes des chatouilles. Quand j’étais plus petit, quand j’avais des potes et qu’on jouait à des jeux de rôles policiers ou autres, j’essayais parfois d’introduire une torture par les chatouilles après avoir vu les fameux épisodes des tortues ninja et parfois on me le rendait un petit peu mais je peux pas considérer que c’était de véritables séances. Il faudra attendre mes 24 ans pour connaitre ma première séance véritable, n’ayant plus envie d’attendre, j’ai commencer à me poser la question de savoir si je ne devais pas tout doucement mettre la main à la poche pour pouvoir vivre enfin ma passion. J’ai commencé par parcourir les sites qui proposaient des services SM et j’ai commencé par envoyer des mails un peu partout. Malheureusement à cette période-la en Belgique, contrairement sur des sites français ou parfois sur les pratiques la mention « tickling » était indiqué, on ne prenais pas au sérieux mes demandes, je me souviens même d’une personne qui m’avait répondu « ouais c’est ça ramène aussi ta chèvre tant que tu y es ». Un jour néanmoins j’ai reçu une réponse positive d’un endroit où ce genre de jeu pourrait être possible. Ils m’ont demandé 100 euros pour une demi-heure et 150 euros pour l’heure, ce qui n’est pas demandé mais bon mon envie était trop fort, je n’ai pas pris de rendez vous mais ca cogitait en moi et un soir en improvisation je décidais de me rendre à l’adresse indiqué. Plus j’approchais de l’adresse plus mon cœur se mit à battre très fort. Mon fantasme qui date de mon enfance avec les épisodes des tortues ninja va peut-être prendre forme. J’avais du raté une rue car je ne trouvais pas l’adresse et finalement j’ai aperçue une dame dans la rue, il faisait sombre à ce moment-là, je vais donc lui demander mon chemin. Je ne m’en rends peut être pas compte mais du à mon excitation sans doute je suis sans doute un peu brusque pour interpeller la dame qui pousse un petit cri car je l’ai saisie. Je m’en excuse 1000 fois et elle m’indiqua où se trouvait ma rue du bonheur. Je la remercie en m’excusant à nouveau et c’est repartie. J’arrive devant la « maison » et mon cœur bat de plus en plus fort d’autant que c’est la première fois que je vais payer pour ce genre de chose dont je ne sais pas vraiment ce qui m’attends. Je sonne ou je sonne pas ? la maison a l’air tout à fait normal. Pour moi il est trop tard pour reculer je sonne et une femme vient m’ouvrir la porte. Elle m’ouvre alors la porte et me fait rentrer, elle est brune assez grande avec un gros accent de l’est, elle me confirmera plus tard qu’elle est tchèque. Elle me demande le service que j’aimerai avoir et je lui parle de mon fétichisme des chatouilles qui avait l’air de l’étonné, je pense que la personne qui ma répondu par mail n’avait rien avoir avec elle. Etant gourmand je prends le tarif à 150 euros de l’heure car j’ai trop attendu ce moment. Nous sommes allés dans une pièce tout en haut, elle ma avoué ne pas être très expert en bondage, ça commençait bien, elle me proposa donc de m’attaché en x sur un lit il y avait de quoi attaché les mains et les pieds. Je ne savais pas moi-même comment m’y prendre et je suis finalement resté habillé elle ne m’avait pas trop guidé sur ce coup là je trouve. Je ne me sentais pas si mi en confiance que ça et ça n’annonçait rien de bon mais avec le fait que je sois chatouilleux ça devrait vite résoudre tout ça et je devrais quand même passer un bon moment. Elle me proposa donc de me chatouiller les pieds et m’enleva donc mes chaussures et mes chaussettes, c’est un moment que j’attendais depuis longtemps car une fille qui me déchausse fait partie de mes fantasmes en soit. Mais malheureusement la tout est fait de manière trop mécanique je dirais. Elle commença à me chatouiller les pieds avec une plume puis avec ses doigts mais même si je rigolais un petit peu, j’avais l’impression que ca l’emmerdait un peu ou alors qu’elle ne savait pas comment s’y prendre , je ne sentais aucun feeling ce qui à mon sens est important dans ce genre de séance qui doit être un jeu. Après 5 minutes seulement je lui demandais de stopper ça. Curieusement, moi qui était si chatouilleux, j’avais l’impression de ne pas l’être autant que cela, je vais même dans les jours suivants me posait certaines questions et j’étais même assez frustré. J’ai demandé de laisser tomber cela et de pratiquer un autre de mes fantasmes, le cfnm (homme nu et femme habillé), qui est aussi un jeu de soumission ou l’homme ou plusieurs hommes se retrouve complètement nu à la merci d’une ou de plusieurs femmes habillés. J’étais complétement nu, elle m’avait mis une laisse et m’avait promené dans toute la maison qui paraissait vide et elle me fit lécher ses pieds comme on l’avait convenue dans le scenario , ce qui ne fut pas désagréable car elle avait de très jolies pieds. Cas se termina par une fellation (la première de ma vie) mais ce ne fut pas fantastique et elle me sentait très nerveux finalement ma jouissance je l’ai avec une masturbation de sa part pendant que je lui caressais les seins après une discussion d’un quart d’heure je m’en allais mais je n’étais pas hyper satisfait de la soirée . Par la suite, je vais mettre beaucoup de temps à me décider à retenter ma chance, mais l’avenir me donnera raison de le faire puisque ma 2 eme tentative dans un autre endroit sera un succès totale. Il s’agit de la domin school à Bruxelles pour ceux qui connaissent, Après un coup de téléphone, car ils n’ont pas de site Internet, je n’allais pas par 4 chemins et leur demandait si ils pratiquent la torture par les chatouilles et je reçu un avis positif, après une bonne douche direction cette maison directement, avec à nouveau beaucoup de battements de cœurs et si cette fois c’était la bonne. Arrivé devant la porte et après avoir sonné, une voix m’interpella et me dit de monter au 2 eme étage. Arrivé au 2 eme étage, mon excitation augmenta, et je vie la gérante et 2 femmes à ce moment. Une grande de type gothique et une plus petite de type nord-africaine. La gérante raconta aux filles que ce « courageux jeune homme » venait se faire chatouiller ce qu’elle ne résisterait pas . L’heure du choix est venue, j’ai demandé aux filles de me montrer leur ongles mais je ne me souviens pas si c’est vraiment ça qui a justifier mon choix, la nord africaine m’inspirait beaucoup plus . Une jolie femme avec un accent marocain assez mignon. Nous sommes monté un étage plus haut et spontanément cette fois je me suis déshabillé complètement et mon pénis était déjà en érection, ce n’est pas tellement une surprise je bande assez vite. Elle me fait remarqué d’ailleurs que mon machin a l’air très en forme. Elle me plaça sur le mur sur une croix de saint andré mais je lui fait remarqué qu’étant debout, il sera peut pratique de s’acharner sur mes pieds qui est l’endroit ou je suis le plus sensible. Elle fut également d’accord et elle m’attacha les mains et les pieds en X sur le lit et je suis donc nu et je crois que c’est vraiment le moment de vérité. Elle a un énorme sourire et une bonne humeur se dégage d’elle, elle me fit même un bisous sur la bouche en me disant que j’étais très mignon (ce qui est surement pas vrai mais bon c’est un jeu lol). Elle commença à passer ses mains partout sur mon corps lentement sans me chatouiller histoire de me chauffer encore un peu plus. Et puis elle commença tout doucement à étaler ses doigts sous mes bras et elle s’est mis à me chatouiller de plus en plus vite , et là je ne put m’empêcher de commencer à rire de plus en plus en plus . Elle passa ses doigts sur mon torse également en me lancant des trucs du style « t’aimes ça hein ? petite garce, t’en veux encore hein » et elle rigolait en même temps ce qui avait le donc de me rendre encore plus nerveusement chatouilleux. Quand elle s’attaqua à mes pieds, ce fut l’explosion, je hurlais je criais dans toute la maison, et elle fit la réflexion sur le fait qu’il était rare qu’on entende rire dans cette maison. Ces doigts sur mes pieds et mes orteils, c’était comme un rêve qui réalisait , elle était à fond dedans elle se mit même à utiliser sa langue sur mes pieds, j’ai eu de drôle de sensation, je pense même qu’une femme qui me lèche les pieds me donnent plus de plaisir qu’une fellation, elle me mordillait les orteils et ça m’a rendu complétement hystérique. J’étais totalement à la merci de ses doigts et de sa langue et elle rigolait beaucoup aussi. Je m’entends assez bien avec elle, plus tard je fairais plusieurs séances avec elle aussi dont celle que j’ai déjà raconter dans une plus vielle histoire ou j’avais mis plusieurs fille dans le coup. Plus tard ce qu’elle Feira dans d’autres séances, c’est de laissez la porte grande ouverte pour que de temps à autres une ou deux autres filles viennent participer à l’aventure brièvement. En la découvrant elle est plutôt « switch » elle peut être dominante et aussi soumise. Néanmoins je pense qu’en maitresse elle est une « fausse méchante » vu la bonne humeur qu’elle montre à chaque fois, un jour peut être je serais son bourreau mais j’aime tellement être soumis ou victime qe pour l’instant je ne me suis pas trop lancer la dedans. Avec elle pas question de pause surtout qu’elle s’amuse trop avec ses jolies doigt elle va même jusqu’à passer sa langue dans mes oreilles ce qui me donne des frissons. Elle me chatouille partout rien n’est épargné et ses « tu aimes ça petite garce » finiront pas m’être fatal surtout après des nouvelles léchouilles sous mes plantes de pieds, l’éjaculation est impressionnante après tant d’excitation ce qui annonce la fin de mon supplice. Non vu qu’après m’avoir essuyé mon sperme avec un mouchoir, elle me dit il va me rester quelques minutes pour souffrir, ma jouissance ma rendu sensible et je la supplie d’arreter car c’est de plus en plus insupportable. Lorsque la séance se termine elle veut encore m’embrasser sur la bouche j’avoue que j’essaye un peu d’esquiver car je me dis qu’un bisous n’a pas beaucoup de valeur si il n’est pas sincère, elle dira toujours que celui la ne fait jamais de bisous lol. D’autres séances suivront par la suite, par contre ça nous montre qu’on peut jamais être sur à 100 % qu’une séance va être réussi sans feeling. Maintenant je sais que certains pourrait être choqué de voir qu’on peut payer pour réaliser sa passion mais j’avoue ne rien regretter car je me suis sentis tellement bien après certaines séance et moins bien après d’autres.

Et vous ça vous est déjà arrivé de rater votre première séance ? avez-vous été découragé ? ou bien vous avez continuez sans vous découragé ? avez vous eu des regrets?

Ils aiment : Toi ?