Forum

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.

Discussion sur les chatouilles

De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

J'ouvre un topic polémique pour traiter d'une question qui me taraude : Pourquoi et comment se fait-il que la sphère tickling Francophone est aussi naze en comparaison de la sphère Anglophone ou Hispanophone par exemple ? 

Je ne parle évidemment pas de notre site, je vais vous donner un exemple pour que vous voyez à quoi je fais allusion : En tapant sur les réseaux sociaux des mots clefs en rapport avec le tickling on ne trouve presque exclusivement que des groupes anglophones, remplis d'américains, d'anglais, d'asiatiques, d'hispaniques, d'allemands etc...Ainsi que des maisons de production états-uniennes où anglaises. Il semblerait que seul French Tickling relève un peu le niveau ! En second plan ce sont principalement les hispanophones qui sont très actifs, et il suffit de taper "cosquillas" pour trouver un tas de gens, hommes comme femmes qui partagent et discutent de ce fetish (sur twitter par exemple).

C'est comme si en France ce fétish était totalement marginalisé alors que dans d'autres pays il est très visible sur le devant de la scène. Aux states ont souvent eu lieu des événements publics basés sur le fétichisme des chatouilles, quelqu'un est capable de me dire à quand remonte la dernière fois que l'on a vu quelque chose de semblable par chez nous ?

Rien ! Nul ! A mort ! 

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

C’est vrai que y’a rien ici. Après je pense que c’est un manque d’ouverture d’esprit. Aux États-Unis ils font des choses très osé et en Espagne ils sont très fun. En France tu parles de fétichisme hop tu as 3/4 des gens qui vont te voir bizarre. Tu poses 1 question sur les chatouilles à quelqu’un tu as 3 chances sur 4 pour qu’il te réponde « c quoi ton problème? » ou encore « t’es chelou toi ». Si la plupart des gens changeaient leur vision, peut-être que yaurait davantage de choses 

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

La moitié des USA est  quand même conservatrice, avec un état d'esprit réfractaire à tout ce qui sort du missionnaire et du foyer commandé par le père... Je pense que c'est une vision un peu idéalisée de penser qu'ils sont plus ouverts que nous. Par contre ce qui est vrai c'est que le business est plus libre là-bas, je ne connais pas bien le sujet mais je pense qu'il y a moins de contraintes administratives pour monter une affaire de tickling. C'est un avantage mais aussi un inconvénient, le tickling a cela de creepy que parfois je me demande si les modèles sont au courant qu'elles fournissent des images fetish pour des gens qui vont se palucher en les regardant...


Quand aux hispaniques et anglophones plus généralement, je crois que c'est une question de statistiques, il y a plus d'un milliards de personnes qui parlent anglais, 500 millions qui parlent espagnol et encore moitié moins pour le français (avec des chiffres plus petits mais des écarts comparables si on ne compte que les les langues natives)... Du coup forcément, que ça soit  sur youtube pour les vidéos amateur ou sur les sites spécialisés, plus de probabilités d'avoir de la production dans d'autres langues... Il ne faut pas en déduire que les français sont coincés :) moi perso je fréquente énormément de gens ouverts aux sexualités alternatives, il y a de belles communautés aussi par chez nous, et TFR en fait partie :)

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

Je ne pense pas que les Français soient coincés en général, mais qu'il clairement une mésestime de ce fantasme des chatouilles sur la scène de la sexualité alternative. Ce qui n'est pas le cas pour d'autres types de sexualités.

Pour te donner un autre exemple : Essayes de rechercher des professionnelles, ou même de simples amatrices, proposant des séances de tickling, que ce soit sur les petites annonces ou sur les sites d'escorting.

Tu te rendras rapidement compte qu'il n'y a maximum que trois ou quatre nanas qui proposent ça dans tout l'hexagone. Évidemment des dominas ça il y en a à la pelle ! Mais combien d'entres-elles affichent Tickling dans la liste de leurs pratiques ? Bien sûr que si tu vas leur demander elles te le feront. Mais je veux dire que c'est très symptomatique. En comparaison si tu regardes au Royaume Unis, aux States, en Allemagne etc... Tu en trouve presque le double ou le triple qui mettent clairement en évidence ce fétish dans la liste de leurs spécialités. 

Question de statistiques ? J'y ai pensé bien sûr, mais il me semble que si ça peut expliquer en partie le cas des Amériques, bien plus peuplées que nous (et encore ! Puisque comme tu l'as fait remarquer ce n'est qu'une petite partie de la population qui est libre de moeurs...) ça ne marche pas pour le reste. L'Allemagne c'est 83 millions d'habitants, l'Italie c'est 60, pourtant chacun de ces deux pays est bien plus actif en réseautage et en production de Tickling IRL et sur Internet que nous.

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

Oh, un débat a l'ancienne, noice ! 

Plusieurs choses à dire je pense. Déjà, par rapport au contenu, je ne pense pas que tu puisses comparer ce qui est made in France avec des anglophones, puisque par définition, c'est une quantité phénoménale à l'international. Donc même en faisant le tri, et bien la qualité sera également affectée. Je ne saurais pas parler pour nos hispanophones, n'ayant ni d'expérience ni de statistiques à te présenter. 


Ensuite, la pratique du tickling est, par mon expérience, culturellement absente de la scène du kink. Pas mal vue, juste peu parlée. Du nombre de réactions à des munch en mentionnant ça, certains étaient sur le cul que ce ne soit une pratique. Ouverts à l'idée aussi, juste pas dans leur registre. 


Et pour ce qui est des modèles, ça amène au dernier point : y aura de l'offre là où y a de la demande. Ajoute à cela le facteur benefice/risque, et tout s'explique. C'est bien plus rentable d'être une domina dans le sens où ça assure ta propre sécurité dans le jeu, et évidemment, puisque le bdsm est mainstream maintenant, pas de pub à faire.


Enfin, des personnes que j'ai connu, incluant de nombreux masochistes endurcis ne supportent pas l'idée d'être chatouilles, juste parce qu'on perd totalement le contrôle de ses réactions, et en soi, on peut rien y faire. Ça casse un peu la façade, si tu veux, et c'est assez récurrent.

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

  Je crois que plusieurs phénomènes entrent en jeu :

Les Etats-Unis sont pionniers dans le commerce pornographique exploitant les divers fétichismes. Je crois qu'historiquement, le mouvement se concentre en Californie, à partir des années 60-70. S'ajoute un second phénomène : le pourcentage quand même marginal, il faut reconnaître, des fétichistes de chatouilles. Si par exemple ça représente 0,1% (je dis un chiffre au hasard), plus la population d'un pays est petite, plus les chances de "réseau" sont faibles. Les Etats-Unis ont une population de plus de 300 millions : potentiellement, selon mon chiffre, on arrive à une clientèle de 300 000. Ce n'est pas énorme, mais suffisant pour lui destiner un "produit". Sans compter que le commerce américain a une certaine visibilité dans le monde. En comparaison, avec mon chiffre, on arriverait  à 60 000 en France, pour un commerce qui ne sortirait pas de l'Hexagone de toute façon (ou atteindrait peut-être les pays francophones). Je parle des années où Internet n'existait pas, bien sûr. C'est peut-être pour cela que tout s'est concentré, durablement, jusqu'aux débuts d'internet en Californie.

Ensuite, pour expliquer pourquoi le réseau français ne s'est pas développé par rapport aux Italiens, Allemands, etc. - au fait, je vous crois sur parole, je ne suis pas allé vérifier, mais est-ce sûr, au moins ? On croit toujours que l'herbe est plus verte ailleurs. Mais admettons - je l'expliquerais éventuellement par un phénomène, purement hypothétique de ma part, qui est le manque de solidarité chronique chez les Français. Par exemple, les Français à l'étranger sont-ils solidaires entre eux ? Je n'en suis pas si sûr. Et donc, le Français moderne étant peu solidaire, serait plus enclin à se fondre dans des réseaux internationaux.

Par exemple, une chose m'a frappé, sur le forum français de TMF : l'agressivité latente de certains. Un jour, j'ai dit un truc qui me semblait anodin sur un fil, l'un des intervenants m'a envoyé par mp un torrent d'insultes. Je n'ai pas compris pourquoi. Il me semble que c'est révélateur d'un état d'esprit chez nous. Le forum français de TMF est tout particulièrement inactif. La moitié n'y vont que pour poster des annonces de rencontre, et ne participent pas aux discussions.

Regardez les anglo-saxons, entre eux, il y a beaucoup plus d'échanges.

C'est juste une impression (je me trompe peut-être, évidemment...).

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

"Par exemple, une chose m'a frappé, sur le forum français de TMF : l'agressivité latente de certains. Un jour, j'ai dit un truc qui me semblait anodin sur un fil, l'un des intervenants m'a envoyé par mp un torrent d'insultes. Je n'ai pas compris pourquoi."

Ah oui, à ce point ? 😕


Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

C'est pas parce qu'il y a peu de studios Français qu'on est "nuls". 

1) On est Francophones, et les studios ont un bonus dans les pays qui pratiquent leur langue. Donc tu comprendras aisément que les anglophones écrasent le marché. (je sais que l'Afrique est un gros vivier mais ils n'achètent pas de vidéos)

2) je  n'échangerais pas notre situation avec celles des US pour autant, parce que c'est a 80 % des modèles fetish pro qui tournent de studios en studios. Le "succès" qu'a le tickling là bas a tendance a tuer pas mal de spontanéité. 

Il est mieux que le tickling reste assez confidentiel, sinon on n'aurait plus de modèles amatrices. 

Enfin, je suis désolé, mais en terme de vidéos les Français ne sont pas ridicules. Parlons des Allemands, du Royaume uni ? De la Scandinavie ?
  La France est sûrement le pays qui a le plus de studios par nombre d'habitant après les US, l'Italie et peut être le Mexique.  

Ton analyse ne tient pas complètement la route, c'est juste qu'on exporte plus qu'on ne cultive ;)

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

Hello.


Eh bien je dirais même que cela va au dela des chatouilles. Moi qui suis fan de bondage/bdsm et fétichiste des pieds, même avec des petites amies, j'ai toujours été face à un mur quand je parlais de cela. Avec les amis pareils, l'impression d'être un ovni haha.


Je pense que notre société Française est trop droite dans ses bottes et fermée. A l'occasion d'échange sur Fetlife avec des francophones, ils sont très fermés ( à mon sens ) et il est difficile de nouer des liens avec les gens de ce milieu ( j'ai une impression d'élitisme venant de leur part mais ca ne regarde quoi moi ). A contrario, quand je vois l'activité fetish en Europe notamment Espagne, Italie, Angleterre et je ne parle même pas des USA je me dis que je ne vis pas au bon endroit haha. J'ai parlé avec un producteur de bondage des USA, pour trouver des modèles il n'a qu'a publier dans le journal local et c'est limite les modèles qui se battent pour poser. BOn d'un côté les études sont très chères la bas, les étudiantes ne vont pas cracher sur de l'argent facile.


C'est dommage de voir à quel point nous sommes fermés en France

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

Mhhh, je pense qu'au-delà de cela, c'est aussi un stigma quant au fait d'appeler un chat un chat. Si je présente le truc au préalable, accompagnant avec la dénomination, les gens sont appréhensifs. 

Alors que (dans une certaine mesure hein), si la chose se passe dans le feu de l'action organiquement, et surtout à petite dose, la personne a un cadre de référence, et de mon expérience a toujours été plus ouverte à tester. Mais c'est sur que sur ce sujet là, que ce soit chatouilles ou bdsm plus en général, il y a un élitisme et individualisme qui n'aide pas les communautés à se lancer en dehors des interactions interpersonnelles. Et qui n'a rien à envier aux Etats Unis :')

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

Les français, nuls dans la productions de tickling ? Non quand même ! Et François 1er avec Fernandel, alors ? Hein ? C' est pas les américains.

Les allemands sont très forts aussi, niveau fétichisme des pieds. J' en veux pour preuve les pubs sholl qui sont  exemplaires

Re: De la Nullité effarante de la scène tickling Francophone.

C’est vrai que y’a rien ici. Après je pense que c’est un manque d’ouverture d’esprit. Aux États-Unis ils font des choses très osé et en Espagne ils sont très fun. En France tu parles de fétichisme hop tu as 3/4 des gens qui vont te voir bizarre. Tu poses 1 question sur les chatouilles à quelqu’un tu as 3 chances sur 4 pour qu’il te réponde « c quoi ton problème? » ou encore « t’es chelou toi ». Si la plupart des gens changeaient leur vision, peut-être que yaurait davantage de choses