Jeu : Not a sound, not a move !

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.
Nombre de joueurs
2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, plus
Attaches
Ça dépend
Nudité
Ça dépend
Matériel
Pas de limite, si ce n'est son imagination ;)
Zones
Tout et c'est bien le principe !


Jeu ajouté le 28/07/2020

Règles
par zazertyuiopz le 28/07/2020 à 16:42

Principe et contexte du jeu :

Comment découvrir les points sensibles de son ou sa partenaire ?

Comme vous l'aurez deviné, l'idée de ce jeu est double. Il s'agit d'un jeu de résistance et de découverte de l'autre.

Il se joue à 2 joueurs ou à plus, l'essentiel étant d'avoir une victime, le chatouillé, et un(e) ou plusieurs chatouilleu(ses)rs.

L'intérêt pour le supplicié réside dans la résilience et la résistance aux chatouilles et caresses prodiguées par le ou les tortionnaires. Ces derniers doivent faire leur possible pour faire craquer leur partenaire, récompense à la clé.

Règles du jeu :

Préparation

  1. Le bourreau définit en accord avec la victime la tenue qu'elle devra porter.
  2. Le bourreau définit la position que la victime devra tenir pendant que ce dernier s'occupera de celle-ci.
  3. Le bourreau définir le niveau de sanction auquel sera confrontée la victime.

Déroulement

Le jeu se joue en deux parties, dont la première en trois étapes :

  1. Les 5 premières minutes : la victime sera libre de ses mouvements. La victime est papouillée et caressée habilement pour provoquer chez elle une réaction. Cette dernière ne doit en aucun prétexte bouger ni se mouvoir, ni réagir. L'idée étant de faire monter doucement la température, d'user de pressions psychologiques, les plumes, cheveux et autres outils sont autorisés. C'est vraiment la mise en bouche. Chaque réaction (rire ou mouvement) de la victime rajoute 30 secondes de supplice final (Au besoin définir le temps au préalable, histoire de ;)).
  2. Les 5 minutes suivantes : le jeu se complique pour la victime, désormais, chaque réaction rajoute 30 secondes de supplice final, mais cette fois, à chaque réaction, la victime commence à être attachée au fur et à mesure. Les bourreaux sont toujours légers dans les attouchements, mais commencent à chatouiller de manière un peu plus insistante. La victime doit ressentir que la complexité a vraiment augmenté d'un cran. On peut ajouter un bandeau sur les yeux pour augmenter la sensibilité, utiliser de la crème hydratante, de la lotion de massage, de l'huile etc.
  3. Les 5 dernières minutes : la première partie du jeu touche à sa fin, la victime est désormais attachée en totalité. Les bourreaux ont le droit de faire de véritables chatouilles. Chaque réaction ajoute encore 30 secondes de supplice au final.

La seconde partie du jeu est la sanction, et sans doute la plus simple :

Désormais, les zones les plus sensibles de la victime sont connues, ses moindres réactions ont été notées et mémorisées (petits démons) et la somme des temps de pénalité représente la durée de cette partie du jeu.

Il n'y a plus qu'à sans donner à cœur joie !

Conclusion

Voilà une manière fun de (re)découvrir les points sensibles de sa/son partenaire, tout en jouant avec l'aspect psychologique de la situation.


Exemple de partie :

1) Z. est désigné victime, habillé en boxer, I. et F. sont désignées bourreaux.

2) I. et F. décident d'allonger Z. sur le ventre en X sur un lit (Z. n'est pas attaché).

3) I. et F. déclarent qu'à chaque réaction, Z. sera chatouillé 1 minute à la fin de la partie.


Les tortionnaires, commencent délicatement à caresser, papouiller, de haut en bas, le long des bras, entre les cuisses Z. Elles utilisent leur doigts, leur cheveux, des plumes, et effleurent toutes ces zones. Petit à petit elles se rapprochent des points sensibles de Z. Les premières réactions se font sentir et le compteur commence à grimper. F. n'épargne pas Z. et s'attarde sous ses bras. Discrètement elle chatouille très légèrement de ses doigts fins un petit coup, et Z. se redresse d'un coup sec. C'est encore perdu. Z. est déjà à 3 minutes 30 de supplice final.

F. repositionne Z. face sur le lit, lui retends les bras, et redémarre son petit manège, tout en le regardant de ses yeux espiègles et sadiques : "tu sais que je vais te faire craquer".

Le timer des 5 premières minutes arrive à échéance, alors la complexité commence à augmenter, I. et F. rajoute un bandeau de satin noir sur les yeux de Z. Puis décident à chaque réaction de l'attacher en démarrant par son poignet droit, puis le gauche, enfin elles terminent par les jambes et les chevilles.

I. se positionne à califourchon sur les fesses et les cuisses de Z. Pour avoir une meilleur emprise sur lui, elle descends son corps et décide de glisser sa poitrine sur le bas du dos et de remonter petit à petit en direction du cou de Z. Ses doigts se meuvent délicatement sur les hanches, puis les côtes et enfin les aisselles. Elle susurre à l'oreille de Z.,  "allez, laisse toi aller, ne t'inquiète pas, tout va bien se passer" puis  finis par lui mordiller le lob d'oreille, tout en remuant ses mains délicates aux doigts fins et d'une douceur difficilement comparable. Les réactions en chainent de Z. n'arrêtent pas. Pendant ce temps F. n'est pas en reste, elle s'est allongée sur le lit, perpendiculairement aux jambes de Z., coinçant sa jambe gauche entre ses cuisses, et passant sa poitrine voluptueuse sur le haut du mollet droit de Z.  F. profite d'un moment d’inattention de Z. écoutant attentivement les divines paroles d'I. pour faire quelques chatouilles du bout de ses ongles sur la plante des pieds de Z. Les réactions ne se font pas attendre, Z. se débat tant bien que mal et le compteur affiche déjà 16'30 minutes.

Le timer des 15 minutes est atteint, I. et F. décident de garder Z. dans cette position, et passent à la dernière partie du jeu. La sanction.

- "Enfin, la partie la plus intéressantes mon petit" déclare I., "que c'est mignon il est chatouilleux" renchérit elle suite à une réaction de Z. après avoir titillé à nouveau le flanc gauche de Z.

-"Comme si tu l'savais pas déjà !"

- "oh il joue la provoque" rebondit F., " je te propose qu'on en finisse et que pour son insolence, on rajoute quelques petites minutes, qu'est-ce que t'en penses ?"

- I. acquiesce et ajoute : "Tu vas nous supplier de s'arrêter, mais tu sais quoi ? On ne s'arrêtera pas !!" 

- "Tu n'avais qu'à rester concentré !"


J'espère que ce jeu vous aura plus :)

Of course, c'est un jeu sadique, plus la victime est sensible, plus ce sera difficile de résister et plus elle se fera chatouiller !

Zazer.

Ps : tous les personnages cités ne sont que fiction *sifflote*


Ils aiment : Toi ?
Informations complémentaires
  • Saizo Avatar
    Saizo - il y a 1 semaine
    Franchement une super idée, simple et efficace ! Un jeu bien pensé, un peu osé, mais qui peut être parfait pour peu que les partenaires se connaissent vraiment bien. Mais si certains sont d'humeur sadique, y a moyen de bien rigoler (enfin, je veux dire au sens figuré...Mais, littéral aussi ça marche XD) Et, perso, avec ton jeu, surtout si j'y joue avec certaines potes, je foutue XD. Suffise que l'une d'elle me chatouille les pieds ou les aisselles avec ses cheveux et c'est fini XD. Le supplice final, j'en prend pour une heure XD En plus, ton jeu vient de me donner quelques idées de fictions. Un grand merci à toi d'avoir partagé ça avec nous ;)

    zazertyuiopz Avatar
    zazertyuiopz - il y a 1 semaine
    Pas de problème !! Avec plaisir :)