Histoire : La vengeance de Sarah

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.
Histoire


Histoire ajoutée le 30/08/2019
Épisode ajouté le 30/08/2019
Mise-à-jour le 30/08/2019

La vengeance de Sarah

Bonjour tout le monde !
Je m'appelle TicklyFairy, et je suis une grande fane d'écriture (et de chatouilles, bien entendu :p )
Je n'avais encore jamais écrit d'histoire portant sur ces dernières ; ce sera donc mon premier essaie, que je me permet de vous poster.
J'espère qu'il vous plaira, et je m'excuse d'avance pour d'éventuelles fautes d'orthographe !

La vengeance de Sarah



La torture par les chatouilles n’étaient pas uniquement présente au Moyen-Âge. Elle l’était également en Egypte Antique : les châtiments corporels ne pouvant être infligés aux Pharaons -sous peine de leur laisser des marques et blessures, les Egyptiens avaient trouvé une autre façon de les punir lorsqu’ils commettaient des pêchés ou des infractions. Les Rois étaient alors ligotés et chatouillés jusqu’à ce qu’ils se repentent.
« Voilà une idée bien intéressante… Songea Sarah, âgée de douze ans, en refermant le dernier ouvrage de son père. »
Celle-ci ne savait même pas pourquoi elle continuait à lire ses livres après sa trahison : David avait -à nouveau- promis à sa fille d’être présent le jour de son anniversaire, et à la grande surprise générale, il fut -une fois de plus- absent. Il avait pourtant juré qu’il serait là, mais à la dernière minute, il fut appelé sur un site, et il préféra son travail à son enfant. Sarah en avait assez de toujours passer au second plan. Elle était furieuse et souhaitait se venger, mais elle n’avait pas encore réussi à trouver comment ; du moins jusqu’à maintenant. Cette idée de torture par les chatouilles lui plaisait bien. Elle ignorait si son père y était sensible, mais elle se disait que ce serait amusant de le découvrir.
Pour se rattraper de son choix, David -qui devait rentrer le soir même- avait annoncé à sa fille qu’ils passeraient une soirée pyjama en tête à tête, devant un bon film et avec des Macdo. C’était le moment parfait pour la revanche. Sarah devait donc se dépêcher : il ne lui restait seulement quelques heures pour tout préparer.
Elle commença par déplier le canapé-lit du salon -son père sera ainsi installé plus confortablement pour la séance. Elle disposa des matelas sur l’armature de ce dernier, ainsi que des couvertures et des oreillers. Elle se rendit ensuite dans le garage pour chercher des cordes -afin de pouvoir ligoter le traitre correctement- qu’elle cacha sous le canapé.

***


Il devait être vingt heures lorsque David arriva enfin chez lui. Sa montre étant réglé sur les horaires du Caire, il ne savait pas trop quel temps il était à Paris. Il ralluma son portable -qu’il avait éteins pour le vol : c’est ça, il était vingt heures. Il se hâta de descendre de sa voiture, de prendre ses valises dans le coffre et de rentrer dans sa maison. A sa grande surprise, Sarah l’attendait de pied ferme dans le salon, habillée d’une chemise de nuit rose à manche courte qui avait autrefois appartenue à sa mère. Elle avait préparé, sur la table basse du salon, des saladier remplis de chips, bonbons et autres sucreries parfaites pour une veillée gourmande.
« Bonsoir papa chéri ! salua-t-elle chaleureusement. Tu as fait bon voyage ?
-Oui… merci. Je vois que tu es prête pour notre soirée.
-Va vite te mettre en pyjama pour que nous puissions commencer ! »
Sarah semblait vraiment très excité. Cela rassura l’archéologue, qui avait peur qu’elle ne lui en veuille encore. Il s’attendait à ce qu’elle le boude comme à son habitude, mais visiblement, la blondinette est cette-fois prête à faire des efforts pour qu’ils passent un agréable moment.
David alla déposer les MacDo -cherchés juste après son arrivé à l’aéroport- dans la cuisine et fila se changer. Il revint de sa chambre avec des vêtements de nuit bleu foncé tapissés de petits oursons, que Sarah trouva particulièrement ridicule.
« Il s’habille toujours comme ça ou il l’a acheté exprès pour la soirée ? se demanda-t-elle. »
Après avoir fait chauffer leur repas, le père et la fille s’assirent sur le canapé-lit et se glissèrent sous les couvertures. Tout en dégustant leurs hamburgers, ils regardèrent un film portant sur les Dieux Egyptien Antiques. David, absorbé par les images, buvait son Coca sans décoller son regard de l’écran de la télévision. Il ne remarqua donc pas que Sarah lui jetait des petits coups d’œil furtif, comme pour s’assuré qu’il finisse son verre.
Au bout de quelque instant, l’égyptologue commença à se sentir fatigué. Vraiment fatigué. Il l’était en rentrant chez lui, à cause du trajet, mais cela semblait empirer de minute en minute. Il s’allongea un peu plus dans le canapé-lit et essaya de fixer son attention sur le film. Il lutta contre le sommeil qui venait, voulant absolument faire plaisir à sa fille et terminer la soirée avec elle, mais il perdit. Morphée l’emmena avec lui dans son monde ; et il se revit petit garçon, jouant à être un grand aventurier explorant des temples secrets et découvrant des tonnes des trésors. Un rêve agréable, qui ne dura pas longtemps.

A suivre...