Histoire : Les bons plans d’Enora

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.
Histoire


Histoire ajoutée le 12/01/2020
Épisode ajouté le 12/01/2020
Mise-à-jour le 12/01/2020

Les bons plans d’Enora

Bonjour à tous

Je vous partage une histoire que j’ai écrite il y a un mois environ pour un autre forum. Cela concerne une réécriture de la scène de decouverte de Tickle Abuse par Antoine De Caunes. J’espère qu’elle vous plaira. N’hésitez pas à me faire des retours, c’est ce qu’on attend quand nous écrivons une histoire ;)

Bonne lecture !

Après plusieurs années compliquées sur le plan professionnel, notamment suite à son départ de Touche pas à mon poste, Enora Malagré voyait enfin le bout du tunnel. Elle venait de recevoir une proposition très intéressante du groupe TF1 pour l’animation d’une émission hebdomadaire avec pour thèmes les bons plans pour voyager à travers le monde. 

Joint au courrier, un script de l’émission expliquant son concept : « chaque semaine, l’animateur/animatrice se rend dans une ville du monde pour en faire une visite touristique originale qui vise à partager aux téléspectateurs les bonnes adresses et les lieux incontournables à visiter tout en respectant un budget délimité. L’émission se clôture par une rubrique insolite présentant des acteurs de la vie quotidienne de la ville visitée »
Elle n’y croyait pas. Une émission en deuxième partie de soirée le vendredi sur TFX, chaîne de la TNT majoritairement fréquentée par les jeunes . Le concept l’enchantait. Permettre aux français de voyager à des prix avantageux. Quel meilleur moyen de revenir sur le devant de la scène tout en animant une émission pour  laquelle on partage les mêmes valeurs. Il ne pouvait y avoir d’échec. 
Elle appella le producteur du programme, dont la première diffusion est prévue dans 3 mois. Après un bref échange et l’échange de formules de politesse qui vont bien, elle l’informa de sa décision d’accepter l’offre. Le contrat fut signé dès le lendemain pour lui permettre de travailler avec les équipes éditoriales sur les premières émissions 

- « Bonjour Enora, bienvenue dans l’équipe. Je suis Alexandra, responsable éditoriale. C’est avec moi que tu vas travailler sur le contenu de l’émission : les voyages, les visites, les interviews, la chronique... »
- « Enchantée Alexandra ! Je suis très heureuse de rejoindre cette formidable aventure et impatiente de débuter ! »
- « Très bien. Je suis très heureuse que tu aies été choisi. Cela colle parfaitement à ta personnalité. Nous allons travailler sur la première émission. Le tournage aura lieu samedi. Pour ce premier voyage nous allons à... New York ! »
- « Non ! pas possible ! C’est mon rêve d’aller là-bas ! Génial ! »
- « Ne perdons pas une minute »

Elles passèrent la journée à préparer le plan de route. Ground Zéro, la statue de la liberté, des lieux incontournables de street art, des restaurants au rapport qualité prix imbattables... tout était ficellé

- « On n’a pas la chronique de fin d’émission ? Il ne nous manque plus que ça » fit Enora 
- « En fait, si nous l’avons. Ce sera une interview découverte mais nous ne voulons pas que tu sois au courant pour que cela soit le plus naturel possible à l’écran. Cela rendra mieux. Par contre, c’est un sujet un peu hot si tu vois ce que je veux dire. C’est une émission de fin de soirée, nous pouvons nous le permettre et cela donnera envie aux téléspectateurs de nous suivre. Il faut frapper fort d’entrée pour attirer et conserver l’audience. »
- « C’est tout à fait normal ! Ça va être génial ce petit voyage ! »
- « Tu n’as pas d’appréhension que cela soit un sujet sexuel de traité à la fin de l’émission »
- « houla non ! (Rires) Si tu savais ce que je faisais à l’époque sur NRJ ma belle ! (Rires) »
 
Elles se quittèrent après cette discussion qui marqua la fin d’une journée productive. Enora rentra chez elle et grignota quelque chose avant de partir se coucher les yeux remplit d’étoiles en pensant à ce voyage et à la première de son émission.

C’était le grand jour. Enora venait de boucler sa valise direction la côte Est des États Unis. Elle trépignait chez elle, alternant de nombreux allers-retours entre sa salle de bain et sa chambre, en attendant son taxi pour l’amener à l’aéroport rejoindre les équipes de tournages. Elle vivait toujours un rêve éveillé et avait su mal à se rendre compte du caractère bien réel de ce qu’elle s’apprêtait à faire.

8h10. Son taxi venait de se garer en bas de son immeuble. Elle descendit sa lourde valise pour deux jours de voyage. Le chauffeur l’aida à la ranger dans le coffre. Quelques embouteillages venaient légèrement retarder l’animatrice mais pas suffisamment au point de rater son avion, ce qui aurait été un drame pour l’animatrice en quête de rédemption. En arrivant dans l’aéroport elle reconnu le visage des équipes techniques, accompagnés de nombreux bagages pour filmer les séquences. Elle leur dit bonjour avant d’entendre la voix d’Alexandra.

-« Coucou Eno. Tu vas bien ? Tu n’as pas été gênée dans les embouteillages ? »
-« coucou ma belle ! Un petit peu mais bon... c’est Paris (rires) »
-«  Bien ! Tu es prête ? »
-« je dirais surtout impatiente »
-« Tant mieux ! C’est parti »

Elles embarquèrent dans l’avion en direction de New York suivies par les cadreurs.

Le vol se déroula sans encombres. Le confort de la première classe aida Enora à se détendre bien que l’excitation de débuter un nouveau challenge l’empêcha de dormir. Après quelques heures de vol, l’avion atterrit et toute la petite compagnie s’éparpilla pour rejoindre des taxis pour rallier l’hôtel. Deux jours de tournage, deux jours de rêve pour Enora.

-« Vous êtes tous bien installés dans vos chambres ? » demanda Alexandra
Tout le monde hocha la tête pour acquiescer.
-« très bien ! Je vais vous expliquer le programme de ces deux jours. Nous allons débuter le tournage cet après midi après le déjeuner. Nous irons à Time square pour une première séquence. On continuera les tournages jusqu’à ce soir vers 23h avec une soirée dans un bar. Demain matin,nous allons tourner les séquences face caméra d’introduction d’Enora et vers 11h, nous nous rendrons à Manhattan pour filmer la chronique de fin d’émission. Avez vous des questions ? Bien, nous pouvons débuter. »

Ce fut une après-midi intense mais très productive. Le tournage des séquences dans différents lieux avait été très bon et très rapide. Si bien qu’à 17h, l’équipe avait un creux de 1h avant de se rendre dans un quartier jeune de la ville pour tourner la soirée. Enora avait été formidable grâce à son caractère avenant et ouvert, n’hésitant pas à échanger avec les locaux pour enrichir son émission. Alexandra était très satisfaite, Enora était aux anges, comme un poisson dans l’eau.

-« Si vous êtes d’accord, nous pourrions tourner maintenant les scènettes introductives. Nous pourrions ainsi rester dormir plus longtemps demain matin et nous rendre à Manhattan directement. » dit Alexandra. Les caméramans acceptèrent avec joie, tout comme Enora, qui avait de l’énergie à revendre et n’était pas fatiguée par plusieurs heures de tournage.
Suite à la réussite des prises de vue, faites deux fois pour être sûr qu’aucun problème ne viendrait perturber le montage, la petite équipe se dirigea vers le centre de la ville ou une multitude de bars les attendait. En terrasse et à l’intérieur, une ambiance festive venait jusqu’a leurs oreilles. Des personnes dansaient, d’autres chantaient ou buvaient. C’était le genre d’ambiance dont raffolait Enora.

-« Eno, le but c’est de s’immiscer au sein de groupes pour discuter avec eux, montrer que le voyage c’est le partage. Il faudrait visiter plusieurs bars pour que tu fasses aux téléspectateurs un feed back de ton expérience et le choisir le meilleur en rapport qualité prix ambiance. »
-« pas de soucis, j’adore ! Je suis dans mon élément »

Déjà à l’aise dans cet exercice dans le courant de l’après midi, Enora continuait sur sa lancée toujours aussi naturel à l’écran. Peu avant 23h, tout était enregistré. Alexandra était plus que satisfaite

-« Bravo ma chérie ! Tu as été exceptionnelle ! Ce sera une émission de grande qualité qui va reposer sur ta personnalité. Tu es au top »
-« Merci beaucoup la belle ! Je suis très touchée et tellement heureuse de pouvoir animer cette magnifique émission »

Quelques bises pour se dire au revoir et chacun regagna sa chambre. Il ne restait plus qu’une séquence à tourner. La fameuse chronique de fin d’émission. Enora se demanda le sujet qu’elle pouvait bien cacher. Un sujet un peu sexuel ? Elle réfléchit quelques instants dans son lit puis fut frappée par un sommeil lourd, qui marqua la fin d’une journée bien remplie pour la belle blonde.

La lueur du jour apparut à travers les rideaux de sa chambre. Enora se retourna puis resta au lit quelques instants supplémentaires. Les tournages des centres hier le lui permettait car le tournage ne débutait qu’à 11h avec un rendez vous à 10h30 dans le hall de l’hôtel.
Elle prit sa douche et se prépara. En ouvrant sa garde robe, elle sélectionna sa robe noire.

-« À sujet sexuel, robe... sexy » pensa t’elle dans sa tête

En effet, la robe ventait parfaitement épouser ses formes magnifiques. Un décolleté plongeant sur sa poitrine avec des croisillons sur les côtes laissant apparaître quelques centimètres de peau. Elle était également très ouverte sans le dos montrant beaucoup de son dos et s’arrêtait au dessous de ses genoux.
Pour les chaussures, elle choisit ses escarpins noirs pointus qui l’accompagnaient à l’époque sur le plateau de Touche pas à mon Poste. Elle les enfilait sur ses pieds aux orteils vernis de rouge après s’être rendue chez sa pédicure parisienne avant son départ pour NY.

-« Je suis prête »

Puis elle se dirigea vers le hall d’entrée ou Alexandra l’attendait.

- « Que tu es splendide ! »
- « Merci mon chat ! »

L’équipe de tournage les rejoingna au compte goutte puis, une fois au complet, se dirigèrent vers la dernière étape de leur voyage : Manhattan.

Les taxis se garèrent sur des places de stationnement au bord de la corniche avec vue sur le reste de la ville bordée par l’eau.

Alexandra descendit et briefa l’équipe

-« Nous allons rencontrer un couple de New Yorkais. Il y aura une première partie pour la découverte qui se matérialisera par une interview du couple par Enora. Et ensuite une partie de mise en pratique »

Enora ne dit rien puis prit Alexandra à part
-« Je ne tourne pas une partouze au moins »
Alexandra explosa de rire
-« Non pas du tout rassure toi. Je ne peux pas te dire ce que c’est car il n’y aura plus d’effet de surprise mais ne te fait pas de soucis, fais moi confiance. Ils s’appellent Tommy et Tasha. »
-« D’accord » repondit Enora avec un léger sourire, rassurée par les propos de sa collègue de travail

11h. Devant l’immeuble en train de patienter, Enora vu un couple sortir d’un des immeubles. Un beau quarantenaire avec des cheveux grisonnant et une magnifique femme noire, très sexy, avec des formes généreuses.

« Ce sont eux » dit Alexandra à Enora « en place pour le tournage

Le dialogue débuta entre le couple et Enora en anglais
-« Bonjour Tommy et Tasha, merci de nous recevoir chez vous à Manhattan. La vue est magnifique ! »
-« c’est une grand honneur pour nous de vous recevoir aujourd’hui » repondit Tommy
-« si nous sommes avec vous aujourd’hui c’est pour découvrir le moyen un peu olé olé de maintenir la passion dans votre couple »

Puis Tommy et Tasha invitèrent tout le petit monde à les suivre chez eux.
Un espace très bien décoré dans le style industriel. Tommy ouvrit une porte et indiqua à sa femme et à Enora se s’asseoir sur la canapé autour d’une table basse.

-« Tommy et Tasha, quel est votre secret »
-« et bien... nous pratiquons des chatouilles extrêmes » fit Tommy
Enora fut surprise et laissa échapper un petit rire.
-« des chatouilles extrêmes ? C’est pas très romantique tout ça »
-« Cest très erotique pour nous. Cela fait des sensations mais le plus rigolo, c’est quand on chatouille quelqu’un et le voir souffrir a cause de chatouilles. C’est de la torture et j’aime le faire subir » repondit Tasha
-« je suis extrêmement chatouilleuse. Je pourrais tuer pour ça » rigola Enora
-«  On a des petits jouets que j’aimerais bien utiliser sur toi » dit Tasha avec un large sourire
Enora ne savait pas quoi répondre. Elle était trop chatouilleuse mais elle trouvait ça drôle après ce qu’elle s’était imaginée avant de venir. Le sentiment de joie qui la faisait planer depuis quelques semaines la fit accepter la proposition de son hôte
-« C’est l’heure de la séquence de mise en pratique il me semble. Ne rigolez pas derrière votre écran »
Tasha demanda à Enora de se tourner pour avoir une vue imprenable sur une chaise de torture rouge entourée par des étagères portant toute sorte de plumes.
-« tu peux t’asseoir dessus » dit Tasha avec un signe de la main.
Enora s’exécuta et du assise sur la chaise. Ses chevilles étaient légèrement surélevées et se posaient dans deux trous prévus à cet effet. Le carcan était ouvert. Tasha prit les poignets de l’animatrice et les sangla de chaque côté de la chaise. Enora se retrouva avec les poignets attachés en T. Sa tortionnaire se dirigea vers ses escarpins.
Elle les retira lentement un par un et sentit l’odeur douce qui s’en dégageait. Elle vit ses deux pieds soigneusement pédicurés et fit très excitée par la situation. Elle commença par lécher délicatement la plante de pied de l’animatrice qui ne pouvait retenir quelques rires étouffés quand la langue de son hôte insistait un peu trop longtemps dans le creux de son pied et à ala base des orteils. Tasha savourait se moment et Enora prenait finalement du plaisir. Puis elle sentit les doigts de son bourreau glisser rapidement sous la plante de son pied droit
-« ahahah ça chatouille »
Tasha sourit en refermant le carcan. Elle attacha chacun des orteils de la blonde au dispositif pour tendre sa peau au maximum et l’empêcher d’échapper à son supplice.
Elle fit glisser ses doigts à toute vitesse sur les deux pieds captifs en même temps. Enora, qui ne voyait pas les mains Tasha, fut surprise ce qui accentua la sensation de chatouilles
-« ahahah Ahaha arrête Tasha Ahaha »
Elle n’en avait pas l’intention. Elle stoppa quelques instants pour se saisir d’une longue plume sur l’étagère
-« ah le classique ! Ça c’est la mort, ça va chatouiller à donf ! » dit Enora qui n’en perdait son sens de l’humour
Puis le supplice recommença. Cette fois avec plus de douceur que les ongles aiguisés de Tasha. Quelques petits rires fusèrent dans là pièces mais c’était mon efficace sur ses doigts. Elle posa la plume et agita à nouveau ses ongles sous les petons de la pauvre animatrice qui reprit ses crises de rire
-« ahahahahaha Tasha arrête Ahaha s’il te plaît Ahaha « 
Tasha continuait sadiquement en souriant. Elle se contentait d’accélérer ses mouvements pour torturer de chatouilles son invitée.
Puis elle marqua une nouvelle pose, se saisissant de deux nouveaux objets sur l’étagère : de l’huile de massage et une brosse à cheveux
-« De l’huile de massage ? C’est l’heure du massage ? » taquina Enora
-«  L’huile de massage sensibilise davantage aux chatouilles » se contenta de répondre Tasha, impatiente de voir la réaction d’Enora
Puis elle l’appliqua sous les pieds offerts tout en glissant ses ongles par moment.
Il y eu un blanc. Tasha regarda Enora droit dans les yeux avec un large sourire. Enora souriait avec un air interrogatif. Puis d’un mouvement brusque, Tasha brandit la brosse à cheveux qu’elle frotta frénétiquement sous les pieds de l’animatrice en furie
-« AHAHAHAHAAHAHAHAHA STOOOOP AHAHAHA »
Enora bougeait dans tous les sens. Son visage devenait rouge et ses cheveux blonds, tout décoiffés, venait se coller devant ses yeux à cause de la légère transpiration. Tasha ne faiblissait pas malgré les cris et les suppliques d’Enora
-« TASHAAAAAHAHAHAHA AHAHAHA STOAHAHAHAH’PPAHAH. BONS PLANS AHAHAH BONS PLANS BONS PLANS ! »
Elle venait de répéter le mot de sécurité pour signifier qu’elle ne pouvait plus. Elle resta la tête collée à la chaise tout en reprenant son souffle pendant que Tasha détachait chacun de ses membres.
Après une pause pour reprendre ses esprits, Enora tourna la scène finale de son émission
Elle était toujours décoiffée et transpirante, renforçant le côté naturel et authentique de l’émission
-« c’était très intense mais très marrant. Je suis extrêmement chatouilleuse mais j’ai prit du plaisir. Elle est très douée et les brosses à cheveux... ça m’a tué (rires). Les bons plans d’Énora c’est finit pour cette semaine. On se retrouve à la même heure vendredi prochain pour la découverte d’une nouvelle ville. Moi en attendant, je crois que j’ai une revanche à prendre (rires) bisous les amis. »

Enora se tourna vers la chaise de torture sur laquelle Tasha était à présent attachée et débuter sa vengeance avec ses doigts et la brosse à cheveux sous les pieds de son bourreau. Tasha était hystérique sur la chaise tandis qu’Enora affichait un large sourire de sadisme