Histoire : J'ai torturé ma prof de gym [F/F]

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.


Histoire ajoutée le 17/03/2020
Épisode ajouté le 17/03/2020
Mise-à-jour le 17/03/2020

J'ai torturé ma prof de gym [F/F]

Vendredi après-midi, j'ai eu cours d'EPS. On faisait de l'accrosport. Vous savez, ce sport où on doit faire des positions à 2 ou plusieurs, où on se monte les uns sur les autres par exemple.

J'étais seule avec la prof cette fois-ci, car les autres élèves ont participé au voyage scolaire en Italie, zone à risque du coronavirus, donc pas le droit pour eux de revenir. Je déteste cette prof qui m'humilie à cause de mon manque d'endurance et de souplesse dans le sport. :pascontent2:

J'ai trouvé une cravate qui traînait par terre, c'est celle du directeur, je la prends et la mets dans ma poche pour la rendre ensuite à son propriétaire. Elle était nouée en nœud coulant.

Ma prof m'explique qu'elle va faire le poirier contre le mur juste à côté des barres d'exercices pour me montrer ce que je devrais commencer par faire. Elle s'exécute. Son t-shirt tombe un peu, laissant son ventre à l'air.

Je résiste un instant, puis je craque et décide de le lui redresser. Là, elle se remets debout en explosant de rire, elle dit "tu m'as chatouillée le ventre sans le faire exprès". :roll:

Je réagis :
- « Ah, vous craignez les chatouilles ?
- Oui, bon bref, ce n'est pas le sujet, concentrons nous.
- Pourquoi ? Les chatouilles sont bien un sport non ? Dis-je en lui pinçant le ventre et les côtes. » :D

Elle ne parvint plus à se contrôler et se roule par terre en criant et en rigolant. J'en profite pour m'assoir sur elle et l'attacher avec la cravate aux barres. Elle n'a pas eu le temps de se débattre grâce au nœud coulant de la cravate qui rendait très rapide le bondage. :)

Elle hurle :
- « Que vas tu faire là ? Détache moi immediatement !
- Vous avez peur madame ? Ce ne sont que des chatouilles ! » :lol:

Je lui chatouille les aisselles avec mes doigts, elle hurle et rit tellement qu'elle ne peut pas parler.

Je m'arrête puis lui dit :
- « Je vais fouiller votre sac de sport.
- Je préviendrais la police !
- Ah ! Il ne fallait pas dire celà ! Puisque vous comptez me dénoncer aux flics, je n'ai plus rien à perdre, je vais donc pouvoir en profiter. »

Je trouve dans son sac une huile pour bronzer et une brosse à cheveux.

Elle ne dit plus rien, elle sue à grosses gouttes. Je décide de placer mon portable et commence à filmer la scène.

Je lui retires ses chaussettes et lui chatouille les pieds du bout du doigt. Elle bouge le pied mais rien de plus. Alors je commence à lui huiler ses plantes de pied.

- « Un bon massage des pieds, ça vous tente ?
- ...
- Non, je plaisante ! » :lol:

Et je lui chatouille les pied avec sa brosse à cheveux. Elle crie entre 2 hoquets :
- « Pitié, arrête, arrête, arrête »

Je continue pendant 2 minutes. Elle crie au secours en riant, mais personne ne peut nous entendre.

Je stoppe et lui dis :
- « Si je m'arrête, vous me promettez de ne rien dire à personne et de me mettre que des 20/20 en sport jusqu'à la fin de l'année et au BAC ?
-Non ! C'est immoral, celà s'appelle du chantage ! Je ne céderai pas !
- Dommage pour vous ! » :lunettesnoires2:

Je lui chatouille le ventre très fortement, elle crie, hurle, rit, se tortille. Elle tire au maximum sur la cravate avec ses poings mais impossible, elle est totalement impuissantes sous mes mains.

Je m'arrête au bout de 5 bonnes minutes en lui disant :
- « Soit vous cédez au pacte que je vous ai proposé, soit non seulement je continue jusqu'à la fin de l'heure, mais en plus, j'envoie la vidéo à tout le lycée et je vous garantie que vous allez souffrir quand ils verront à quel point vous êtes chatouilleuse ! Et les flics vous riront au nez si vous portez plainte en disant "une élève m'a chatouillée de force". Ils voudront même vous chatouiller aussi, croyez moi ! :lol: » Dis-je en lui touchant plusieurs fois d'affilée le ventre à l'aide de mon index.

Elle rit en pleurant en même temps. Je souffle un coup sur son ventre, elle rigole encore assez fort, puis je stoppe. Elle dit :
- « C'est d'accord... »

Je fais mine de la chatouiller en agitant mes doigts à quelque centimètres de son ventre et ses hanches, elle se tortille en criant "nooooonnnn j'ai dit c'est boooonnnn !". :hum2:

Je la détache, elle part en courant, je suis vraiment ravie d'avoir pu obtenir ce que je voulais grâce aux chatouilles ! :lunettesnoires2:

Ils aiment : Toi ?