Histoire : Ces question qu'on se pose parfois

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.
Auteur


Histoire ajoutée le 13/05/2020
Épisode ajouté le 13/05/2020
Mise-à-jour le 13/05/2020

Ces question qu'on se pose parfois

Bonjour à tous,
Lors d'une discution par MP avec quelqu'un du forum , nous avons abordé le sujet de ces moments où on se pose des questions sur certaines personnes : est-elle fétichiste des chatouilles elle aussi? Je suis presque sûr que cela vous est tous arrivé au moins une fois que le comportement ou les allusions d'une personne vous mettes le doute et je suis presque sûr que dans le doute, vous n'avez rien fait. En effet je vois mal la situation ou on aborderait le sujet de front, cela risquerait juste de se griller et les allusion subtiles en général c'est la même chose, on préfère éviter pour ne pas attirer la suspicion. Alors peut être certains qui assume bien leur fétichisme me diront qu'ils préfèrent demander direct histoire d'être fixé mais je sais que ce n'est pas le cas de la majorité.

Du coup je vais vous raconter une anecdote qui s'inscrit dans ce cadre :
Il y a quelques années un ami avait organisé chez lui une soirée avec beaucoup d'invités, nous avions bu abondamment et la soirée s'est éternisée jusque bien 5h du mat. Par petits groupes on monte dans la grande chambre de notre hôte avec son lit, un clic clac déplié et une armée de matelas posés au sol. Notre hôte occupe son lit et un couple le clic clac, aux autres de se répartir les matelas, mais tout le monde n'étant pas encore monté les quelques personnes présentes chahutent un peu, le couple sur son clic clac et l'un des convive décide de s'approprier le lit, son propriétaire tente de l’arrêter et on se groupe contre lui ce qui donne lieu à un match de catch sur le lit. Je fini par être éjecté du lit tombant sur un matelas au sol et je laisse mes pieds (nus) traîner sur le clic clac déplié. Si tous les mecs sont en train de participer au combat, la jeune fille sur le clic clac elle est restée dessus à regarder la scène. Voyant mes pieds à sa portée, elle les bloquent avec ses jambes et commence à me les chatouiller. Moi évidemment très chatouilleux à cet endroit j'éclate de rire et me débat (sans grande conviction à cause de l'alcool et de la fatigue) alors que c'est encore le combat de catch au dessus de moi. La jeune fille continue de me chatouiller pendant deux minutes jusqu'à ce que le combat prenne fin à coté. (Résultats : notre hôte à conservé son lit mais je crois qu'il a dû le partager).

Bon vous vous dites sans doute : "ben quoi ça va y a plein de gens non fétichistes qui auraient glisser des chatouilles innocemment surtout vu l'ambiance un peu gamine de la chambre à ce moment là..." Je suis d'accord, j'en serais arrivé à cette conclusion aussi et j'aurais estimé que c'est un des Nième cas banal de chatouille que j'ai pu vivre, s'il n'y avait pas eu autre chose le lendemain...

Je suis incapable de vous dire l'heure qu'il était, je me réveille épuisé par la soirée de la veille, la pièce entière est endormie et baignée dans la lumière tamisée du matin filtrant à travers les épais rideaux. Je précise ici que j'ai dormis sur le matelas aux pieds du clic clac dans lequel dors le couple. Je jette un regard autour de moi et constate que sur les autres tapis tout le monde dort. En général dans ces conditions j'en profiterais pour me rendormir mais je me met sur le dos et constate que les pieds de la jeune fille dépassent de la couverture ainsi que du matelas. Bon déjà précision, après les faits je me suis posé la question de savoir pourquoi ses pieds dépassaient et pas ceux que son copain qui faisait la même taille, mais vu qu'elle dormait la tête sur l'épaule de ce dernier il est normal que du coup ses pieds soient également plus bas. On se sent Sherlock Holms...

Bref je suis donc juste en dessous de ces deux petons nus et assez beaux dans mon souvenir et qui appartiennent à une fille qui la veille a chatouillé les miens... L'excuse est parfaite, si elle vient se plaindre de ma taquinerie matinale je n'aurais qu'à présenter cela comme une vengeance. Bon je vois déjà venir les commentaires du type "ouiiiiii mais elle était pas consentante...." je vous répondrais qu'elle ne m'a pas non plus demandé mon avis quand elle m'a chatouillé la veille, ce qui prouve que pour elle il s'agit d'une taquinerie sans gravité... "ouiiiiiii mais elle connait pas ton penchant si elle savait ce que ça représente pour toi elle aurait peut être pas apprécié.... " Point de vue souvent soulevé sur le forum auquel j'encourage le débat sur un sujet associé dans l'onglet "discutions sur les chatouilles", personnellement je ne suis pas de cet avis.

Bref je passe doucement mes doigts sous ses plantes endormies et des petites réactions sont visibles. Les pieds bougent légèrement et les orteils remuent. Adorable. Je laisse s'écouler un peu de temps et recommence, à nouveau petite réaction au stimulus. Je lance un nouvel assaut et les réactions s'accompagnent d'un rire très léger. Je laisse encore s'écouler un peu de temps et renouvelle mon attaque, les pieds s'échappent par reflex. Un peu plus tard ils viennent se remettre en position et je les attaques à nouveau et à nouveau la réaction s'accompagne d'un rire légèrement plus audible. Je vous passe les détails mais cela à durer un moment et chaque fois les pieds revenaient me narguer. A un moment je me dis bon stop je vais pas non plus la réveiller. Je regardais donc ces pieds au dessus de moi et ce que je venais de faire me rappelais mon enfance où durant les vacances d'été mes cousins/cousines et ma sœur me chatouillaient les pieds le matin quand je dormais pour me voir rire en dormant cela été collector à ce qu'il parait. Moi tout ce dont je me souviens c'est ces innombrables réveils en riant sous les chatouilles de mes camarades de chambrée qui tous les matins testaient un accessoire différent pour voir ma réaction aux chatouilles faisant même une cartographie de la sensibilité de mes pieds.

Alors que je pensait à tout cela je vois les pieds remuer abondement les orteils, pas un micro mouvement réflexes d'une personne endormie mais avec insistance comme une provocation ou un appel. Bon je me fais sûrement des films me dis-je. Le mouvement reprend peu après et le pied lui même fait un mouvement comme pour que je l'entende remuer. Je passe à nouveau mes doigts sous les pieds de la jeune fille et là aussi rire et mouvent de recul. A ce moment là je suis presque certain qu'elle est éveillée et les pieds se remettent en position. Je me dis alors "mais elle le fait exprès?". Ce petit jeu a duré encore un moment jusqu'à ce que son copain se réveille et que les deux discutent à voix base les pieds de la jeune fille se réfugiant alors sous la couette comme pour mettre fin au jeu.

J'ai rencontré cette fille quelques mois après aux bras de son copain et si nous n'avons pas eu l'occasion d'en reparler il y a eu dans son regard cette petite pointe de complicité comme si elle me disait par le regard qu'elle s'en souvenait. Bien sûr je n'exclus pas que je puisse me faire des films sur ses véritables intentions, peut être n'était elle pas réveillée et n'a-t-elle pas souvenir de cet événement mais mon vécu m'a appris à me fier à mon instinct et aux jeux de regards on peut souvent y lire la gène, la détresse ou l'intérêt eu égard à ce que disait le reste du visage et je suis presque sûr qu'il y avait quelque chose de complice dans son regard ce jour là. De plus étant moi même très frillant de la technique de laisser mes pieds en évidence hors du lit pour attirer les chatouilles matinales naturellement je me suis posé et me pose encore la question de savoir si cette fille est l'une des notre? Si elle m'a chatouillé et avait l'espoir que je me venge sur elle (tactique que j'utilise souvent moi même)? Une fois réveillée par mes chatouilles a-t-elle délibérément remis ses pieds en position pour que je continue? A-t-elle remué ses orteils pour que je recommence ? Ou tout cela n'est il qu'un ensemble de réactions banales que je surinterprète?

J'espère que cette anecdote vous aura plu, je vous invite à partager les vôtres également si vous aussi vous avez des cas comme cela pour lesquels vous vous estes posé la question.