Histoire : Un dîner chez des " amis"

Vous utilisez un bloqueur de publicités

Ce site diffuse uniquement des publicités non-intrusives et sont vitales pour son développement.
Histoire


Histoire ajoutée le 21/05/2021
Épisode ajouté le 21/05/2021
Mise-à-jour le 21/05/2021

Un dîner chez des " amis"

C'est ma première histoire fictive alors soyez gentils ! 😉

C'était un vendredi soir, il était environs 21h30. J'étais allé à un repas de famille pour un anniversaire. On a pris un apéro assez chargé mais c'était convivial et agréable. Puis vient le moment des cadeaux et à ce moment Stéphanie, la mère de Lucas, celui pour qui j'étais là me dit " viens suis moi dans ma chambre". 

Alors je partis en toute discrétion et je me dirigeais vers les escaliers quand j'ai reçu un gros coup derrière la tête...

Je me suis réveillée, j'étais allongée sur une table, j'avais les poignets attachés  dans des menottes à poils rouges et mes chevilles étaient coincées dans un carcan en bois avec de la moumoute noire. Et mes orteils étaient attachés. J'ai essayé de me débattre mais je n'y arrivais pas. 

Soudain quelqu'un dit " ça ne sert à rien, tu n'y arrivera pas, tu te souviens de moi ? si je te dis Shirley, école primaire, classe de CE2, ça te fais penser à rien ?" 

Moi " si, j'étais la meilleure de la classe et la chouchoute de la maîtresse." 

Elle : " oui, exactement ça ! Je vais me venger de ça maintenant, tu vas souffrir petite ! "

Moi :" mais ce n'était pas ma faute je le jure mmmmm ! "

Elle m'a mais un foulard dans la bouche. Et un bandeau sur les yeux. 

Elle :" Tu sais ? Je suis une grande fan de torture par les chatouilles, plus particulièrement des aisselles ! Et j'ai une grosse boîte dans laquelle j'ai tout mon matèriel ! "

Moi" mmmmmmmm ! "

Elle :" je n'ai pas compris tu peux répéter ? "

Moi :" mmmmmmm"

Elle : " je vais prendre cette plume là, elle est terrible pour les aisselles" 

Moi : " mmmmmmmmmmm" 

Elle faisait des aller et venues sur mon aisselle gauche, j'étais en train de m'étouffer de rire et de pleurs en même temps . 

Elle : " elle sont tellement sensibles tes aisselles, ça devient amusant !" 

Moi : " mmmmmmmmmmm" 

Elle : " je vais chercher ton point le plus sensible." 

Elle à alors descendu l à plume sur mon ventre et faisait de scercles autour de mon nombril jusqu'à mettre la plume dans mon nombril et la faire bouger. Je me suis retenue de rire. 

Elle : "OK, ce n'est pas par là. Essayons tes pieds. " 

Elle à commencé à appliquer de l'huile de massage et elle faisait des allers et venues avec ses 5 doigts sous chaque pieds. 

Moi : " mmmmmmmm" 

Elle :" voilà trouvé, ahaha, je me doutais que tu étais chatouilleuse. Maintenant que je connais tes points sensible je vais mettre ma machine favorite en marche !" 

Puis elle est partie et m'a détaché les poignets pour m'asseoir et mettre une planche épaisse sous mon dos, puis à rattaché mes poignets et les a retendus. 

Elle :" voilà rien que pour toi, je vais la programmer, attends un peu, alors, c'est une femme, ses aisselles, ses pieds et essayer les jambes et l'entre-jambes. Voilà elle se lance dans 5 minutes, tu es partie pour 3 heures de vraie torture. Je t'enlève ton bandeau, je vais aller manger avec la famille, je leur dirai bonsoir de ta part. "

Moi :" me laisse pas là ! S'il te plaît ! "

Elle :" si si, ça nous fera du bien à nous deux ! "

J'ai entendu des bruits de bras mécaniques. J'ai essayé de m'évader mais impossible. Alors j'ai attendu, et soudain quelque chose de dous vint toucher mon aisselle et se mit à tourner doucement. 

Moi : " ahahhahhahahhahahahahhaahahah ! Arrête ça, s'il te plaîiit !" 

La machine mit alors une autre " brosse" à poils sur mon autre aisselle, celle ci se mit à tourner, cela à duré 25 minutes. Pour moi ça avait duré une éternité.

J'ai senti une barre en métal sur caque cuisse du côté intèrieur écarter mes jambes. Et un plumeau pleins de poils vint entre mes jambes et faisait des allers et venues de mes pieds jusqu'au milieu de mes cuisses. 

Moi : " aahhahahahahahhhaaaahhahaah ! Arrêêêêtee çaaaaaaa ! Ahahahaaahhhaahhahha !" 

J'ai alors entendu un bruit de porte qui s'ouvre, Stéphanie est rentrée et à vite fermé la porte. Elle m'a dit d'un ton brutal : " Tu peux pas faire ncore plus de bruit, les gens en bas vont commencer à se poser des questions ! Je vais devoir arrêter, j'espère que tu as compris !" 

Moi :" oui c'est bon, jamais je te remercierai, comme jamais je t'ai apprécié, tu auras une vengeance Stéphanie ! "

...........................Fin...............................

Alors c'est comment pour une première ? 



Je t'enlève ton bandeau, je vai


Ils aiment : Tickle_anonyme